Pete Cabrinha, l’interview

Pete Cabrinha, the interview

Sacré champion du monde en vagues en 1985, Pete Cabrinha a consacré toute sa vie au surf, au windsurf et à l’art, un parcours qui lui a valu un succès personnel et une reconnaissance mondiale. Ses contributions pionnières dans les domaines du windsurf, du surf tracté, du kitesurf et du foil ont défini de ce qu’est un waterman au 21ème siècle.

WAW : Te rappelles-tu quand tu as commencé à faire du windsurf ?
PC : Je me souviens parfaitement de mon premier jour en windsurf. J'avais 15 ans à Kailua à Hawaii. Mon ami avait une planche à voile sur le côté de sa maison et il voulait que je l'essaie pendant qu'il faisait ses devoirs. Les vents étaient légers, mais ils soufflaient vers le large. Je me suis immédiatement éloigné le large. C'est à ce moment-là que j'ai su que je devais apprendre à naviguer jusqu'à la plage, sinon j'aurais besoin d'être secouru. J'ai réussi à revenir à la plage et j'ai tout de suite accroché.

WAW : Quel est ton meilleur souvenir en windsurf ?
PC : Wow, j'ai tellement de souvenirs qu'il est difficile de trouver le MEILLEUR. Cependant, gagner le titre mondial a été clairement l'un des meilleurs souvenirs. La plupart des autres souvenirs incluent des voyages avec des amis dans des endroits reculés du monde et l'expérience du windsurf dans des cultures et des océans différents.

WAW : Comment vois-tu l'évolution du sport ?
PC : Le windsurf a beaucoup évolué depuis mes débuts en 1976. C'est un sport complètement nouveau aujourd'hui et les manœuvres que font les pros actuels sont tout simplement incroyables. J'ai l'impression que l'introduction du foil, du kitesurf et du wingsurf a ouvert la voie à une évolution encore plus grande du windsurf. Il y a maintenant tellement de concepts et de matériaux différents qui pourraient rendre le windsurf encore plus efficace au cours de la prochaine décennie. Personnellement, j'aimerais voir un équipement plus léger qui rende les choses plus excitantes dans l'air et sur les vagues.

WAW : Quels souvenirs gardes-tu de toutes ces années passées dans le windsurf ?
PC : Chaque fois que je repense au temps que j'ai passé dans les sports de vent, mon esprit se concentre toujours sur une chose. Je reconnais que le windsurf m'a vraiment tout donné. Il m'a donné la meilleure carrière que je pouvais espérer et m'a appris de nombreuses leçons de vie. Elle m'a permis de vivre et de travailler dans et autour de l'océan toute ma vie.

WAW : Quel souvenir aimerais-tu laisser dans ce sport ?
PC : Je ne le dirai jamais assez. Je pense que le windsurf et les autres sports de vent sont parmi les sports d'action les plus performants qui ne nécessitent pas de carburant ou de moteur. Cela rend ces sports non seulement incroyablement amusants, mais aussi excellents pour l'environnement. À l'avenir, ces sports seront extrêmement importants pour la planète. Et c'est quelque chose qui me rend vraiment heureux.

Photo : Darrell Wong

En lire plus

The 1987 Sometime World Cup in Omaezaki
The evolution of windsurfing in the 80s

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.